Publication récente
 
LA PAROLE DU DIMANCHE

 Parole de Dieu: Ben Sira le Sage 3, 17-18.20.28-29; Hébreux 12, 18-19.22-24a;                                  Luc 14, 1a.7-14.

On a beau chercher, on ne trouve pas d’applications dans le contexte actuel à cette parole de Jésus : « Qui s’élève sera abaissé; qui s’abaisse sera élevé. ». Si vous allez dire ça à un athlète qui se prépare aux jeux...

Parole de Dieu: Isaïe 66, 18-21; Hébreux 12, 5-7.11-13; Luc 13, 22-30 

« Où est-ce qu’on s’en va? » Cette question revient souvent de nos jours. En constatant les dérèglements climatiques, les bouleversements sociaux ou les nombreuses expressions de la bêtise humaine, nous sommes portés à nous décourager et la question de la destinée refait surface. Un peu comme si la trajectoire que prend l’Histoire nous orientait vers une issue funeste, ce qui suscite beaucoup d'inquiétude. Au fond de nous-mêm...

 Parole de Dieu: Jérémie 38, 4-6.8-10; Hébreux 12, 1-4; Luc 12, 49-53.  

       N'est-il pas surprenant et dérangeant d'entendre Jésus parler de division, lui qui promeut habituellement la paix, la justice, le pardon, l'unité, la communion? Ne se présente-t-il pas comme le bon berger qui rassemble et qui prend soin de ses brebis pour les amener à partager et à communier à une vie d'amour avec le Père? Étonnamment, il affirme qu'il est « venu apporter un feu sur la terre » et ce feu peu...

Parole de Dieu: Sagesse 18, 6-9; Hébreux 11, 1-2.8-19; Luc 12, 32-48.  

         Dans l'extrait de la lettre aux Hébreux que nous avons entendu précédemment, il est à noter que l’expression « grâce à la foi » revient à quatre reprises. Par ces mots, l’auteur fait l’éloge de la foi des ancêtres. Il revisite l’histoire sainte, en particulier l’épisode de la vie d’Abraham, considéré comme le Père des croyants, et de Sara, son épouse, et centre l’attention sur la foi qui a transformé leur vie e...

 Parole de Dieu: Qohèlet 1, 2; 2, 21-23; Colossiens 3, 1-5.9-11; Luc 12, 13-21  

           « Vanité des vanités, tout est vanité », disait Qohèlet. Le mot hébreu, que saint Jérôme a traduit en latin par vanitas, d’où vient notre mot français vanité, est hebel, qui signifie souffle, haleine, vapeur; « tout est vapeur », disait donc Qohèlet. Le terme sémitique suggère donc quelque chose d’inconsistant; la vanité est comme de la buée, quelque chose qui passe et disparaît sans laisser de...

Please reload

01.07.2020

Please reload

ARCHIVES
Please reload

Voir l'Isle-aux-Grues, un endroit unique!

Traversier de l'Isle-aux-Grues