Rechercher

4e DIMANCHE ORDINAIRE « B » 2018



Parole de Dieu: Deutéronome 18, 15-20; 1 Corinthiens 7, 32-35; Marc 1, 21-28.

Le passage du livre du Deutéronome entendu en première lecture contient la promesse de la venue d’un prophète comme Moïse. Le Seigneur dit à son sujet : Je mettrai dans sa bouche mes paroles. La tradition chrétienne a vu en Jésus la réalisation de cette promesse. C’est bien ce à quoi fait écho l’évangéliste Marc quand il dit au début de son récit : il enseignait en homme qui a autorité. Marc ne nous rapporte pas les dires de Jésus, mais il prend soin de mentionner qu'il a joint le geste à la parole et que l'un et l'autre constituent un enseignement donné avec autorité. Ainsi, après l’exorcisme réalisé dans la synagogue de Capharnaüm, Marc dit : Voilà un enseignement nouveau, donné avec autorité. Les paroles de Jésus et ses actions ont résulté en une libération de l'homme tourmenté par un esprit impur. C’est ainsi qu’il révélait le vrai visage de Dieu.

L’autorité avec laquelle Jésus enseigne n’est pas de l’autoritarisme. Elle n’a rien à voir avec le ton utilisé, elle découle plutôt de l’authenticité et de la qualité de sa relation à Dieu. Sa force jaillit du dedans, à tel point que sa parole n'est autre que celle de Dieu. La puissance de Dieu passe à travers son enseignement. Comme le raconte Marc, l’homme possédé fut libéré de l’esprit mauvais qui le tourmentait. Cet esprit peut être vu comme un symbole de la voix du mal, de la violence et de la méchanceté qui se fait entendre avec force dans le monde. Le possédé est passé de l’enchaînement à la libération et il sait fort bien d’où Jésus tient son autorité, car il affirme: tu es le Saint, le Saint de Dieu.

Quel sens cet évangile a-t-il pour nous aujourd'hui? Comme croyants et croyantes, nous faisons volontiers confiance à la parole de Jésus, mais dans la foi, nous devons tout faire pour joindre nos gestes à sa parole. Parce que l'autorité du Maître repose à la fois sur sa parole et ses gestes, être ses disciples signifie accorder nos gestes à sa parole. Autrement dit, l'écoute de sa parole nous oblige à lutter contre toutes les formes de mal existantes, contre tout ce qui fait souffrir notre prochain.

Comme disciples-missionnaires, nous avons pour mission d'agir pour que la parole du Maître fasse autorité et suscite l'étonnement admiratif de ceux et celles qui nous entourent. En joignant nos gestes de libération et d'entraide, de partage et de générosité à la parole du Christ, nous étonnerons notre entourage au point de l'amener à se demander : « D'où leur vient ce pouvoir, ce goût de s'engager? » Et nous de répondre : « De la parole du Christ vivant. »


Voir l'Isle-aux-Grues, un endroit unique!

Traversier de l'Isle-aux-Grues

Horaire novembre sur l'Isle-aux-Grue