Rechercher

NATIVITÉ DE SAINT JEAN BAPTISTE 2018



Parole de Dieu : Isaïe 49, 1-6; Actes des Apôtres 13, 22-26; Luc 1, 57-66.80

Venus des vastes océans, par-delà l’estuaire,

ils remontaient le St-Laurent, les fjords et les rivières.

(Robert Lebel, Mille sources)

Ces paroles de Robert Lebel font voyager les gens d’ici jusqu’au lieu de leur origine, où la foi semée en ce coin d’Amérique définit leur identité. En ce jour de la fête patronale des canadiens français, nous célébrons celui de qui Jésus a dit : Parmi les hommes, il n’en a pas existé de plus grand que Jean Baptiste. (Mt 11, 11) Habituellement, quand on commémore la vie d’un saint, c’est le jour de sa mort qui est choisi ou, pour mieux dire, de sa naissance à la vie éternelle. Mais, comme pour Jésus et la Vierge Marie, il nous est donné de célébrer la nativité de Jean le Baptiste. C’est une façon de rappeler le rôle unique que Dieu va lui confier dès avant sa naissance. On peut donc aisément lui appliquer ces mots d’Isaïe : J’étais encore dans le sein maternel quand le Seigneur m’a appelé; j’étais encore dans les entrailles de ma mère quand il a prononcé mon nom. (Is 49, 1) Celui qui fut choisi par Dieu aura pour mission de préparer la venue du Messie, l’Agneau de Dieu qui apporte le salut au monde. Citant de nouveau Isaïe, on pourrait mettre dans la bouche de Jean ces paroles : Il a fait de ma bouche une épée tranchante (...) il a fait de moi sa flèche préférée. (49, 2)

En cette fête inspirante qui inaugure aussi l’été, nous remontons jusqu’à nos racines chrétiennes et, puisant dans notre héritage, à la suite de nos ancêtres, nous devenons à notre tour témoins du Christ ressuscité pour notre monde et, pour reprendre les paroles d’un autre chant de Robert Lebel, « ouvriers d’Évangile, inlassables semeurs ». (Robert Lebel, En ce pays) « En ce pays qui est le mien, je voudrais tant porter ton nom! », dit-il encore. De ce même chant, ce souhait répond comme en écho à la devise d’un peuple qui peut dire encore: « Je me souviens » de la foi semée un jour sur les bords du grand fleuve et qu’il veut voir fleurir dans le cœur de ses enfants.

* Veuillez prendre note que le blog du Tandem fera relâche pour la période estivale.


Voir l'Isle-aux-Grues, un endroit unique!

Traversier de l'Isle-aux-Grues

Horaire novembre sur l'Isle-aux-Grue