Rechercher

3e DIMANCHE ORDINAIRE « C » 2019



Parole de Dieu : Néhémie 8, 1-4a.5-6.8-10; 1 Corinthiens 12, 12-14.27; Luc 1, 1-4; 4, 14-21.

Les textes proposés à notre réflexion aujourd'hui mettent l’accent sur la Parole de Dieu à écouter, à faire connaître et à actualiser. Le passage du livre de Néhémie rapporte une scène où le prêtre Esdras, par la lecture solennelle qu’il en fait, donne à la Parole de Dieu un relief tout à fait unique. La parole proclamée, qui est la Loi de Moïse, est expliquée à l’assemblée du peuple et elle touche les cœurs.

Dans l’évangile, c’est Jésus qui, à la synagogue de Nazareth, s’approche pour faire la lecture de la Parole de Dieu. Par la façon dont il décrit la scène, Luc souligne la solennité de la démarche de Jésus. On lui présente le livre du prophète Isaïe, il l’ouvre et en fait la lecture. Ensuite, il referme le livre et en fait un commentaire, qui est en fait une actualisation du passage qu’il vient de lire: Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture, que vous venez d’entendre. (4, 21)

Ici domine la figure du Christ qui débute son ministère public par une annonce d'espérance pour les derniers de la terre: L'Esprit du Seigneur est sur moi (...) Il m'a envoyé porter la bonne nouvelle aux pauvres, annoncer aux captifs leur libération, et aux aveugles qu'ils retrouveront la vue, remettre en liberté les opprimés, annoncer une année favorable accordée par le Seigneur. (Lc 4,18-19) Et concrètement, c'est exactement ce qui se passe : ses mains se posent à maintes reprises sur les chairs malades ou infectées, ses paroles proclament la justice, donnent courage aux malheureux, et accordent le pardon aux pécheurs.

C’est là tout le contenu de la mission de Jésus et c’est ce que l’évangéliste Luc veut transmettre à son ami Théophile, dont le nom signifie « qui aime Dieu ». À travers Théophile, c’est à tous ceux et celles qui aiment Dieu que Luc s’adresse. Ce qu’il raconte de Jésus, de sa naissance à son ascension, il le fait de façon professionnelle, comme un véritable historien. L’œuvre de Luc, que nous entendrons régulièrement tout au long de l'année, a certes une valeur historique, mais elle est aussi un témoignage de foi. Car toutes les informations soigneusement recueillies par Luc, qui touchent la vie, la mission, la mort et la résurrection de Jésus, l’ont été auprès de ceux qui furent dès le début témoins oculaires et qui sont devenus serviteurs de la Parole. Autrement dit, le récit de Luc rapporte la prédication des apôtres qui, les premiers, ont été témoins, ont cru et ont transmis à d’autres leur foi. Le but poursuivi par Luc est donc de permettre à tous ceux et celles qui aiment Dieu de confirmer que leur foi s’appuie sur du solide, du vrai, du digne de confiance. En d’autres termes, Luc se met au service de la Parole et au service de tous les croyants, afin que son récit soit pour eux porteur de sens et que les enseignements qu’il contient résonnent comme une vraie bonne nouvelle.

En guise de réponse, approchons-nous de la table de la Parole de Dieu pour nous en nourrir. La Parole de Dieu, en effet, est douce plus que le miel (Ps 19,11); elle est une lampe sur nos pas, une lumière sur notre route (Ps 119,105), mais elle est aussi comme un feu ou un marteau qui fracasse le roc. Elle est comme la pluie qui irrigue la terre, la rend féconde et la fait germer, faisant ainsi fleurir l'aridité de nos déserts spirituels. (cf. Is 55, 10-11) Vivante est la Parole de Dieu, elle pénètre jusqu'au point de division de l'âme et de l'esprit, des articulations et des moelles, elle peut juger les sentiments et les pensées du cœur. (He 4,12) Prenons le temps de faire silence dans notre quotidien afin d'écouter la Parole du Seigneur et conservons le silence après l'écoute afin que cette Parole puisse continuer à nous parler et féconder nos vies.


Voir l'Isle-aux-Grues, un endroit unique!

Traversier de l'Isle-aux-Grues