5e DIMANCHE ORDINAIRE « B »

 

 

Parole de Dieu: Job 7, 1-4.6-7; 1 Corinthiens 9, 16-19.22-23; Marc 1, 29-39.

      La première lecture présente un personnage qu'on a appelé « le saint homme Job ».  Il est croyant et fidèle à son Dieu.  Très riche, il vit heureux au sein d'une famille nombreuse. Mais un jour, l'épreuve s'abat sur lui. En un rien de temps, il perd ses biens, tous ses enfants et ses troupeaux. Il est aussi frappé par la maladie. Ses amis tentent de le convaincre que ses épreuves sont le résultat de ses péchés; il serait responsable de son malheur, mais jamais Job ne cesse de clamer son innocence.  On peut donc voir en lui le prototype de toute personne droite, honnête et bonne injustement traitée et mise à l'épreuve. 

      Tout le monde, à un moment ou l’autre, expérimente la souffrance, qu’elle soit physique ou morale.  Mais il y en a qui souffrent plus intensément que d’autres et plus longtemps que d’autres, et sans raison apparente.  On se pose toutes sortes de questions: Qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu pour mériter ça?  Pourquoi je souffre tant? Prisonniers de nos souffrances physiques ou morales, on en vient à ne plus croire au bonheur.

      La Bible n'apporte pas de réponses toutes faites aux questions angoissantes que pose la souffrance. Toutefois, la parole de Dieu nous aide à nous situer personnellement devant elle et nous éclaire.  Considérons l'attitude de Job.  On comprendrait qu'il se révolte, qu’il accuse Dieu d'injustice, qu'il lui tourne le dos et perde tout espoir. Pourtant, rien de cela n'arrive.  Il n'accuse pas Dieu et avec le temps, il finit par reconnaître que rien de ce qui lui advient ne peut le séparer de Dieu; il va même jusqu'à le bénir.

      Pensons aussi à l'apôtre Paul.  À la suite du Christ, il a beaucoup souffert : procès, emprisonnements, coups de fouet, et combien d'autres épreuves ont aussi fait partie de son quotidien.  Malgré tout, il n'a jamais cessé de croire en Dieu et de lutter sans relâche contre la souffrance et le mal sous toutes ses formes.  Et si l'on regarde Jésus, qu'a-t-il fait face à la souffrance?  Lui-même l'a subie injustement et ne l'a jamais recherchée.  Au contraire, il l'a combattue en guérissant de nombreux malades. La prière, l'annonce du règne de Dieu et le combat contre le mal et la souffrance ont fait partie de chacune de ses journées.

      Ainsi, Job, Paul et Jésus sont trois hommes qui ont connu la souffrance et l'ont traversée sans douter de la bonté et de l'amour de Dieu à leur égard.  Au beau milieu de la souffrance, leur vie a été lumineuse.  Toutes les questions que soulève la souffrance s’évanouissent dans la foi et l’adoration du mystère de Dieu.  La foi n’évacue pas la souffrance, mais elle peut apporter la paix et ouvrir un horizon d'espérance.

Please reload

Articles récents

February 28, 2020

January 7, 2020

Please reload

Archives
Please reload