2e DIMANCHE DE PÂQUES « B » 2018

 Parole de Dieu : Actes des Apôtres 4, 32-35; 1 Jean 5, 1-6; Jean 20, 19-31.

La crucifixion et la mort de Jésus ont été pour les apôtres une très dure épreuve.  Après ces événements, ils étaient tous devant un fait indéniable: la mort a frappé Jésus de façon cruelle et injuste.  Il n'y avait plus rien à espérer.  Or, contre toute attente, voilà que Jésus se manifeste vivant à ses amis, mais Thomas n'était pas présent.  Ses compagnons ont beau lui dire que Jésus est bien vivant, il n’est pas d’humeur à donner foi à ces divagations.  Il n’était pas question pour lui de croire une telle aberration sans preuve solide.  Il a donc exigé de voir et de toucher Jésus.  Dans le doute de Thomas, dans les conditions qu'il impose pour croire, nous nous reconnaissons facilement, car la plupart d’entre nous ne sont pas du genre à croire n’importe quoi.  Ce qui est proposé à notre foi est tellement inconcevable qu’il est raisonnable d’exiger des preuves.  Or, des preuves, Thomas en a eues.

Jésus a réussi à vaincre le doute de Thomas en se laissant voir et toucher, mais ses dernières paroles ont été : Heureux ceux qui croient sans avoir vu. (v. 29) En d’autres mots, heureux ceux qui croient sur parole les premiers témoins de Jésus.  L'expérience de Thomas nous dit que ce qu’ils ont vu est entièrement digne de confiance.  Nul besoin de toucher Jésus ni de voir ses plaies pour croire qu’il est vivant.  Mettre en doute le témoignage des apôtres, c’est verrouiller les portes de son cœur et lui refuser toute ouverture à l’espérance.  Mais qu’est-ce que ça donne de croire?

La foi au Christ nous donne de vivre d’une façon qui se démarque vraiment.  Au livre des Actes des Apôtres, les premiers croyants ont adopté une façon concrète de vivre qui a eu pour effet de transformer de façon positive des situations de vie marquées par la pauvreté et l’indigence.  Par l’accueil du témoignage des apôtres, ils ont trouvé la force nécessaire pour changer l’ordre des choses.  Pour nous aussi, l’accueil du témoignage des apôtres peut nous entraîner sur des voies inédites.  Dans la mesure où nous croyons que Jésus est vivant, nous pouvons trouver des façons de transformer le monde qui nous entoure.  Il nous est possible, par la foi, de vaincre les forces de la mort en posant des gestes qui font une différence positive dans la vie des gens.  La foi en Jésus peut nous amener à rendre notre monde plus beau et plus fraternel.

Please reload

Articles récents

February 28, 2020

January 7, 2020

Please reload

Archives
Please reload