1er DIMANCHE DU CARÊME « C » 2019

 Parole de Dieu : Deutéronome 26, 4-10; Romains 10, 8-13; Luc 4, 1-13.  

En ce premier dimanche du carême, nous sommes au début d'une longue route qui nous conduira jusqu’à Pâques. Durant cette période, une question nous sera posée: « Jusqu'où me suivras-tu? »  Aujourd’hui, nous sommes invités à suivre Jésus au désert, où il fut tenté par le démon. En nous laissant guider par la parole de Dieu, suivons-le jusqu'au cœur de son expérience. Pour Jésus comme pour nous, la tentation est toujours quelque chose de séduisant et d'attirant, mais il y a dans toute tentation un côté trompeur qui, au terme, s'avère néfaste. Subtile dans son expression, la tentation s’avère souvent dévastatrice dans sa mise en œuvre. La plupart du temps, quand nous sommes soumis à une tentation, nous ne voyons que le beau côté des choses, mais les conséquences de nos choix s’avèrent souvent néfastes pour les autres.

            Par exemple, prenons la première tentation. Après une longue période de jeûne, Jésus est abordé par le démon qui, cherchant à profiter du fait qu'il a faim, lui dit : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. » En lui proposant d'user de son pouvoir de Fils de Dieu pour calmer sa faim, le démon lui suggère d’accomplir un prodige à son propre profit, autrement dit de satisfaire de façon égoïste ses besoins personnels. Jésus refuse. Il cite l’Écriture, qui est l’expression de la volonté de Dieu : « L'homme ne vit pas seulement de pain. » Jésus a conscience que toute sa vie doit être au service des autres, en l'occurrence des pauvres et des petits; c'est la mission que son Père lui a confiée.

            Après ce premier échec, le démon revient à la charge. Il conduit Jésus sur un sommet montagneux, d’où il peut contempler tous les royaumes de la terre. Il lui promet de lui donner tout le pouvoir et la gloire des royaumes, mais à la condition qu’il se prosterne devant lui. Encore une fois, Jésus oppose un refus en citant un autre passage de l’Écriture: « C'est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, à lui seul que tu rendras un culte. » Cette tentation est celle du pouvoir et de la domination. Le Tentateur propose à Jésus de troquer sa mission de Fils de Dieu pour celle d’un roi terrestre; c’est la tentation de la gloire qui implique l’asservissement d’autrui au lieu du service.

            Enfin, le démon conduit Jésus à Jérusalem, au sommet du Temple, et lui suggère de se jeter en bas en toute confiance, car, lui laisse-t-il entendre en citant les Écritures, les anges de Dieu l’empêcheront de toucher le sol. Cette tentation consiste à exiger de Dieu un signe de sa présence et de sa protection. Jésus est soumis à la tentation de mettre Dieu à l’épreuve en lui forçant la main. C’est la tentation de dicter à Dieu ses voies, au lieu de s’en remettre à lui dans la confiance. « Tu ne mettras pas à l’épreuve le Seigneur ton Dieu », répond Jésus.

            Dans cette ultime tentative, le diable fait montre d’une grande subtilité; il cherche à tromper Jésus en faussant sa boussole, qui n’est autre que la Parole de Dieu. Pour détourner Jésus de sa mission, il cite l'Écriture. Ce faisant, sa stratégie est de semer la confusion dans l’esprit de Jésus en lui présentant une parole digne de confiance, une parole qui vient de Dieu, mais Jésus ne tombe pas dans le piège. Il sait au plus profond de lui-même que Dieu est amour et c'est cet amour qu'il a pour mission de communiquer à tout le monde, et en priorité aux petits, aux démunis, aux pauvres.

            Quand on regarde de près les trois tentations que sont le désir de se servir en priorité, de dominer et d’asservir les autres, et de mettre en doute la puissance de Dieu et la confiance qu’on peut lui faire, on se rend compte que, finalement, Jésus s’est opposé avec vigueur à tout ce qui pouvait satisfaire son égo et l'empêcher d'accomplir sa mission.

            À la fin, Luc dit que « le diable s’éloigna de Jésus jusqu’au moment fixé ». Quel est ce moment, sinon celui de la passion?  Cloué sur la croix, Jésus sera encore tenté à trois reprises; à tour de rôle, les chefs, les soldats et un malfaiteur crucifié à ses côtés le mettront à l’épreuve.  Ils lui diront de se sauver lui-même, s’il est le Messie. Autrement dit, comme le démon au désert, ils proposent à Jésus d’être pour lui-même un sauveur. Cependant, fidèle jusqu’au bout à la mission que son Père lui a confiée, il a rejeté cette ultime tentation. Saurons-nous le suivre jusque là?

Please reload

Articles récents

February 28, 2020

January 7, 2020

Please reload

Archives
Please reload