5e DIMANCHE DE PÂQUES « C » 2019


Parole de Dieu : Actes des Apôtres 14, 21b-27; Apocalypse 21, 1-5a; Jean 13, 31-35

Au livre des Actes des Apôtres, Paul et Barnabé parcourent l’Asie Mineure – aujourd'hui la Turquie – pour y fonder les premières communautés chrétiennes. Ils annoncent la Parole et exhortent les croyants à persévérer dans la foi, malgré les épreuves subies. Aujourd'hui, bien que nos communautés soient bien établies depuis longtemps, c'est encore la même mission que nous avons à réaliser. Mais comment parler de Jésus et témoigner de notre foi dans le contexte actuel? Une réponse à cette question se trouve dans ce que Jésus a dit à ses disciples lors de son dernier repas : ce qui montrera […] que vous êtes mes disciples, c’est l’amour que vous aurez les uns pour les autres.

À ses disciples, Jésus a montré comment il fallait aimer. Mais de quel amour s'agit-il? Il n'a rien à voir avec celui qu’on banalise et commercialise. L'amour vécu par Jésus est à concevoir en termes de don de soi et de service. Après avoir lavé les pieds de ses disciples, Jésus dit : Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. Cet amour, entièrement axé sur le service, doit permettre aux gens du dehors de reconnaître que ceux qui s’aiment ainsi ont Jésus pour modèle. Autrement dit, si notre amour reflète celui de Jésus, les gens du dehors ne pourront faire autrement que d’y reconnaître le visage de Dieu.

Bien sûr, Jésus n’entre pas dans tous les détails pour dire comment cet amour doit s’incarner dans les différentes circonstances de la vie. Il a posé un geste symbolique – le lavement des pieds –, qui donne le sens de ce qui est à faire dans toutes les situations particulières de la vie. Il nous revient donc de suivre Jésus dans cette voie, de trouver les façons concrètes de vivre cet amour de don et de service.

Par exemple, quand des gens vivent de grandes tristesses suite au départ d’un être cher, comment l’amour de service peut-il s’incarner à leur endroit? Quand des personnes connaissent des échecs dans leur vie conjugale, familiale ou professionnelle, comment notre amour de service peut-il se concrétiser? Quand des gens deviennent dépendants et vulnérables suite à une maladie grave ou à un accident, comment pouvons-nous leur traduire l'amour tel qu'enseigné par Jésus? Peu importe la situation de vie qui se présente, l’important est d’aimer comme lui. Avant d’agir, il faut se poser la question suivante : qu'est-ce que Jésus aurait fait en pareille circonstance?

Le premier défi de l’évangélisation est donc celui de l’amour vécu à la manière de Jésus, c'est-à-dire à travers des gestes de profonde humanité et de grande fraternité. Cet amour prendra des visages différents selon les circonstances : tantôt respect et accueil inconditionnel de l’autre, tantôt tolérance et pardon, tantôt aide et soutien. En d’autres occasions, il s'exprimera au moyen d'une grande générosité, d'une présence compatissante, d'une bonté gratuite, etc.

Quand notre engagement personnel, social et communautaire sera suffisamment éloquent pour attirer l’attention des gens qui nous entourent, quand ces derniers reconnaîtront à travers notre façon d’aimer le visage de Jésus, nous pourrons dire que nous faisons œuvre d’évangélisation et que nous sommes des disciples-missionnaires de première ligne. Ce genre d'amour peut devenir un puissant agent de transformation et ce, dans tous les secteurs de la vie de l'Église et de l’activité humaine. Le chantier est vaste et illimité, commençons par là.

Articles récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Voir l'Isle-aux-Grues, un endroit unique!

Traversier de l'Isle-aux-Grues