29e DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE « A » 2017



Parole de Dieu : Isaïe 45, 1.4-6a; 1 Thessaloniciens 1, 1-5b; Matthieu 22, 15-21

Est-il permis, oui ou non, de payer l’impôt à César? Les pharisiens veulent prendre Jésus au piège. Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu, leur répond Jésus.

Rendez à César ce qui est à César, cela laisse entendre qu’aucun croyant ne peut faire fi des solidarités et des responsabilités sociales. Il se doit de participer activement aux discussions touchant les grands enjeux qui auront des répercussions importantes sur l’avenir de la collectivité.

Rendez donc… à Dieu ce qui est à Dieu, ajoute Jésus. Il établit une distinction très nette entre Dieu et tous les césars du monde, mais ils ont toutefois une chose en commun : chacun projette son image. Celle de César apparaît sur la monnaie qui a cours dans l’empire romain, celle de Dieu est imprimée dans l’être humain qu’il a créé. Comme il y a des pièces de métal à l’effigie de César, l’être humain est marqué à l’effigie de Dieu et son titre de gloire est d’être son enfant. Mais en sommes-nous conscients? Quel modèle voulons-nous révéler?

Aujourd’hui, ce Dimanche missionnaire mondial ne représente-t-il pas une occasion précieuse pour s’arrêter et réfléchir afin de savoir de quelle manière nous pouvons répondre à notre vocation missionnaire? Or, ne rend-on pas à Dieu ce qui lui revient quand on contribue, par la mise en œuvre d’une charité active, à transformer une personne pauvre et souffrante, quand on l’aide à retrouver un visage humain et fraternel? Alors, posons-nous la question : comment pouvons-nous participer à la mission de l’Église et devenir des agents de la solidarité humaine que nous inspire le Christ et qui fait de nous l'image de Dieu?


Articles récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Voir l'Isle-aux-Grues, un endroit unique!

Traversier de l'Isle-aux-Grues