19e DIMANCHE ORDINAIRE « B » 2018



Parole de Dieu: 1 Rois 19, 4-8; Éphésiens 4, 30 – 5, 2; Jean 6, 41-51

Dans le discours sur le pain de vie que nous retrouvons dans l'évangile de Jean, Jésus est décrit comme le pain qui descend du ciel. Le pain qui descend du ciel, c'est le « pain de la Parole ». Si on l'interprète ainsi, c'est en raison de la référence à la révélation de la Loi que reçut Moïse sur la montagne du Sinaï. Dieu avait révélé à Moïse la Loi que le peuple hébreu devait assimiler, dont il devait se nourrir afin de vivre heureux. L’évangéliste Jean nous dit que, bien plus que la Loi, Jésus est, en sa propre personne, la Parole qui vient de Dieu, le vrai pain descendu du ciel, l’authentique nourriture destinée à rassasier toutes nos faims de bonheur.

En Église, on parle beaucoup du pain de l'Eucharistie, mais beaucoup moins du pain de la Parole et c'est dommage car Jésus est tout autant pain de la Parole, il est celui qui nous révèle le Père. En ce sens, le pain de la Parole de Dieu qu'est Jésus est une nourriture au même titre que le pain de l'Eucharistie. C'est pourquoi, quand nos communautés sont privées de l'eucharistie le dimanche parce qu'il n'y a pas suffisamment de prêtres, elles peuvent se rassembler quand même pour se nourrir de la Parole de Dieu. Nous gagnerions beaucoup à nous rassembler en Église autour de la Parole de Dieu pour nous en nourrir, que ce soit le dimanche ou à tout autre moment de la semaine, en petits groupes. Si nous souhaitons devenir une Église vivante, si nous voulons être des personnes plus heureuses et plus vivantes, le pain de la Parole est une nourriture essentielle à assimiler et à partager avec d'autres.


Articles récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Voir l'Isle-aux-Grues, un endroit unique!

Traversier de l'Isle-aux-Grues