LE CHRIST, ROI DE L’UNIVERS « B » 2018



Parole de Dieu: Daniel 7, 13-14; Apocalypse 1, 5-8; Jean 18, 33-47.

On entend souvent dire que toute vérité n’est pas bonne à dire. Selon toute vraisemblance, Jésus n'a pas appliqué ce dicton. Même s’il savait que dire la vérité pouvait entraîner sa perte, il l’a proclamée haut et fort. Je suis né, dit-il, je suis venu dans le monde pour ceci: rendre témoignage à la vérité. (Jn 18, 37) Or, la vérité dont il témoigne concerne Dieu, tout ce qu'il dit et fait révèle Dieu au monde.

Dans un autre passage de l’évangile de Jean, Jésus dit: Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. (Jn 14, 6) Parce qu'il vient de Dieu, sa parole, ses gestes et tout son être révèlent le visage authentique de Dieu. Si nous avions poursuivi la lecture du passage de l'évangile d'aujourd'hui, nous aurions entendu la question de Pilate: Qu’est-ce que la vérité? et nous aurions constaté le silence de Jésus. Pourquoi ne répond-il pas? Peut-être parce que tout ce qu’il avait à dire au sujet de Dieu était dit. Toute sa vie n'a-t-elle pas été une proclamation de la vérité? En ce sens, il est le Chemin qui conduit au Père en qui se trouve la vie.

Dieu nous aime et nous veut vivants. Cet amour et cette vie nous ont été révélés en plénitude par Jésus, le Verbe, la Parole faite chair. En accueillant les publicains et les pécheurs de façon inconditionnelle, en guérissant les malades, en nourrissant les affamés, en rendant la vie aux morts, Jésus a rendu le plus authentique témoignage à la vérité. Il a révélé que Dieu était la source de toute vie, une source à laquelle toute personne pouvait puiser abondamment par la foi. Sa mission était parvenue à son terme et c’est justement à cause de cette parole de révélation, de cette vérité mal comprise et mal reçue qu’il allait être condamné injustement.

Dans son procès devant Pilate, ce dernier reconnaît que Jésus est roi : C'est toi-même qui dis que je suis roi, lui dit Jésus. C'est d'ailleurs sous ce chef d'inculpation qu'il est condamné, car César ne tolérait aucun opposant, aucun usurpateur, et c’est bien là que se situe le problème. Jésus ne refuse pas le titre de roi, car il l’est vraiment, mais il l'entend dans un tout autre sens, que Pilate n’a pas compris ou n’a pas voulu comprendre. Mais pouvons-nous dire que nous comprenons mieux que Pilate la royauté de Jésus? Accueillons-nous et comprenons-nous bien la vérité souveraine qu’est Jésus? Comment la traduisons-nous dans notre quotidien? Pouvons-nous ignorer ou taire la vérité à laquelle Jésus rend témoignage, autrement dit pouvons-nous ne pas tenir compte de Dieu et de ce qu'il attend de nous? De quelle façon pouvons-nous faire place à la vérité dans notre vie?

Un exemple : Franck Szymanski, qui a joué au football pour l’université Notre-Dame, aux États-Unis, dans les années quarante. Un jour, il fut appelé à comparaître comme témoin dans une poursuite au civil. Lors du procès, le juge lui demanda: « Faites-vous partie de l’équipe de Notre-Dame cette année? » Szymanski répondit: « Oui, votre honneur. » « À quelle position jouez-vous? » « Centre, votre honneur. » « Et êtes-vous un bon centre? » Szymanski se tortilla sur sa chaise, mais répondit avec fermeté: « Monsieur, je suis le meilleur centre que Notre-Dame ait jamais eu. » Son entraîneur Frank Leahy, qui était dans la salle du tribunal, fut très surpris. Szymanski s’était toujours montré modeste et sans aucune prétention. Aussi, lorsque le procès fut terminé, il prit Szymanski à part et lui demanda pourquoi il avait fait une telle déclaration. Szymanski rougit. Il dit: « Je déteste faire ça, coach, mais je n’avais pas le choix. Après tout, j’avais prêté serment. » La vérité s’imposait au joueur parce qu’il avait prêté serment. La vérité s’est imposée à Jésus parce que sa mission était de lui rendre témoignage. Comment s’impose-t-elle à nous?

Nous rendrons témoignage à la vérité lorsque nous travaillerons à promouvoir les valeurs royales que sont la paix, la justice et l’amour. Nous servirons la vérité chaque fois que nous éviterons les discordes, les chicanes et que nous favoriserons le dialogue, la tolérance et la compréhension. Nous honorerons la vérité chaque fois que nous aimerons et poserons des gestes libérateurs. En rendant ainsi témoignage à la vérité, nous contribuerons à instaurer le royaume dont Jésus a proclamé la venue et dont il est le souverain.


Articles récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Voir l'Isle-aux-Grues, un endroit unique!

Traversier de l'Isle-aux-Grues