LA SAINTE FAMILLE « C » 2018



Parole de Dieu: 1 Samuel 1, 20-22.24-28; 1 Jean 3, 1-2.21-24; Luc 2, 41-52.

Aujourd'hui, la fête de la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph est une belle source d'inspiration. Dans le Premier livre de Samuel et l’évangile de Luc, nous avons deux tableaux qui nous aident à saisir le sens de cette célébration. La première lecture raconte la présentation du jeune Samuel au sanctuaire. Ses parents, Elcana et Anne, ont accueilli cet enfant comme un don de Dieu. Samuel était pour ainsi dire le fruit d’un miracle et puisque Dieu était intervenu, il fallait qu’il soit tout entier consacré à son service. Ce récit sert de fond de scène à celui de l’évangile où Jésus affirme le lien qui l'unit à Dieu, son Père, avec qui il se doit d'être en communion.

Dans son récit du recouvrement de Jésus au Temple, Luc dit qu'après leur pèlerinage annuel à Jérusalem à l’occasion de la fête de la Pâque, Joseph et Marie décident de s’en retourner chez eux. Ils pensaient que Jésus accompagnait le groupe, mais ce n’était pas le cas. Partis à sa recherche, ils le retrouvent dans le Temple au bout de trois jours. Jésus s’entretenait avec les docteurs de la Loi. Tout le récit tourne autour de la réponse que Jésus formule à sa mère. À la question qu’elle lui pose: Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela?, Jésus répond par une autre question: Ne saviez-vous pas qu'il me faut être chez mon Père? Ainsi, la première chose que Jésus dit dans l'évangile de Luc est que Dieu est son Père et qu’il doit y consacrer sa vie.

Le texte dit à propos de Joseph et de Marie : ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait, et de Marie, en particulier : Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements. Sous cet angle, la sainte famille apparaît comme un modèle de sainteté offert à la méditation de toute famille et de toute communauté chrétienne. La sainteté ne requiert qu'une ouverture de cœur et une disponibilité à ce que Dieu se propose de faire à travers nous. Il suffit de nous ouvrir à sa présence et de lui donner la chance d’agir. Qu’est-ce à dire de façon concrète? Saint Jean, dans sa première lettre, nous l’explique.

S’ouvrir à la présence de Dieu, demeurer en Dieu ou être chez le Père, pour reprendre l’expression de Jésus, cela s’accomplit de la façon suivante : avoir foi en son Fils Jésus Christ, le Fils de Dieu, et nous aimer les uns les autres comme il nous l’a commandé. Et quiconque est fidèle à croire et à aimer demeure en Dieu, et Dieu en lui. Croire et aimer, voilà les dispositions de cœur que doivent adopter les disciples-missionnaires que nous sommes. Il nous reste à trouver les moyens pour nourrir notre foi et pour vivre de plus en plus l’amour qui nous est demandé. Voilà le défi que nous avons à relever au cours de l'année 2019.

PRIÈRE :

Seigneur Jésus, en venant sur notre terre,

tu as choisi la famille de Marie et de Joseph.

À leur exemple Seigneur, aide-nous à faire de nos familles

des berceaux de tendresse où chacun puisse se reposer,

des jardins de croissance où chacun puisse s’épanouir,

des havres de liberté où chacun puisse s’exprimer,

des haltes de paix où chacun puisse se guérir et pardonner,

des aires ouvertes où les grands ont du temps pour écouter les plus petits,

du temps pour jouer avec eux,

du temps où l’amour donné n’est jamais repris.

Nous te le demandons, à toi qui règnes avec le Père dans l'unité de l'Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.


Articles récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Voir l'Isle-aux-Grues, un endroit unique!

Traversier de l'Isle-aux-Grues